Greffe ou implant : que choisir pour sa rhinoplastie ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La rhinoplastie est certes la chirurgie du nez. Elle peut être esthétique ou reconstructrice. Qu’il s’agisse d’embellir le nez ou de le réparer, les techniques de rhinoplastie diffèrent d’un cas à un autre. Certains patients ont parfois besoin d’une augmentation de volume, laquelle exige un supplément de tissus. Pour ce faire, le chirurgien peut faire recours à des autogreffes ou à des allogreffes. Mais quelle est la différence entre une greffe et un implant ? Dans quel cas faut-il utiliser l’un ou l’autre ?

Qu’est-ce que la greffe en rhinoplastie ?

Déjà, il faut savoir qu’en parlant de greffe du nez, on peut désigner soit une greffe de cartilage soit une greffe osseuse ou bien même d’une greffe de peau.

Le cartilage est le matériau le plus sollicité en chirurgie de reconstruction du nez. Il a l’avantage de pouvoir être utilisé sur tous les compartiments du nez. Il peut être utilisé pour rehausser la hauteur du nez comme pour reconstruire la pointe du nez. Ce cartilage peut être prélevé à différents endroits. Si la cloison nasale représente le lieu par excellence du prélèvement cartilagineux, il faut dire que le cartilage de l’oreille peut servir à rehausser l’arête nasale, tout comme le cartilage peut être prélevé sur les côtes. Prélevé généralement en seconde intention, le cartilage auriculaire est difficile à travailler, ceci en raison de sa forme. Le prélèvement du cartilage pour une greffe du nez au niveau des côtes se fait entre la 5ème et la 10ème côte. Le principal inconvénient étant les risques et les douleurs.

S’il s’agit d’une greffe osseuse du nez, celui-ci sera essentiellement prélevé au niveau du crâne ou de la hanche. La partie pariétale du crâne est l’endroit idéal pour ce type de prélèvement osseux, tandis qu’au niveau de la hanche, on sollicitera la crête iliaque. Le seul inconvénient d’une greffe osseuse reste le risque de fracture.

La greffe de peau en rhinoplastie permet surtout de corriger les irrégularités des narines (rétraction narinaire, sténose narinaire, etc.). Cette peau est prélevée sur l’oreille.

Qu’est-ce que l’implant en rhinoplastie ?

Aussi connu sous le nom d’allogreffe, les implants synthétiques peuvent être en silicone, en polyéthylène, en polytetrafloruoéthylène, ou en d’autres matières. Les plus utilisés cependant restent ceux cités.

Il faut déjà rappeler les indications de l’implant du nez. Il peut être sollicité pour l’amélioration du profil du nez, l’augmentation du volume du nez, le redressement ou le rehaussement du nez, la correction de la pointe nasale, des irrégularités du nez, de l’affaissement du nez ou pour affiner la forme du nez.

La prothèse en silicone se caractérise par son absence de porosité. Or, le Medpor et le Gore Tex sont des implants poreux. Si la chirurgie du nez par implants reste une technique efficace, il n’en demeure pas que les risques de déplacement de l’implant, le risque d’extrusion ou le risque infectieux, demeurent des complications non négligeables.

Tout compte fait, chirurgie du nez par greffe ou par implant, seul le chirurgien peut en décider en fonction du cas de chaque patient.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »